L'Atelier de la Girelle - Bijoux marins et galets peints, 100% iodés et assurément uniques

Bienvenue sur mon petit bout de littoral, où vous pourrez vous promener entre galets et verres polis, le nez en l'air et les cheveux balayés par le mistral. Ici, ce qui est précieux est tout imprégné d'iode et de sel. Chacune de mes créations est unique, dessinée et conçue au gré de mon inspiration. Galets, coquillages et verres polis ont tous été ramassés sur le littoral de Provence ou de Corse, et sont travaillés dans mon petit atelier, à Marseille : l'Atelier de la Girelle.

* * * * * * * * * * * *
A Propos de l''œil de Sainte-Lucie...
Le coquillage orange qui orne nos bijoux - et que l'on appelle "l'œil de Sainte-Lucie" - n'est en fait qu'une petite partie d'un gros coquillage en forme d'escargot, le "turbo scabre" ou "turbo rugueux". L'œil de Sainte-Lucie est l'opercule de ce coquillage : attachée au pied de l'escargot, elle lui permet de refermer l'entrée de sa coquille et ainsi de se protéger des prédateurs. Bombée et orangée sur sa face externe, l'opercule présente, sur sa face interne, une sorte de membrane-colle de couleur marron. Ce n'est qu'au terme d'un minutieux polissage que l'on voit enfin apparaître la face blanche ornée de cette jolie spirale. 
Depuis très longtemps, l'œil de Sainte-Lucie est considéré comme un porte-bonheur. Nombreux sont les marins ou les gens de mer qui en portent toujours un sur eux. Dans la poche ou dans le porte-monnaie, l'œil veille sur eux...
A l'Atelier de la Girelle, nous pêchons nous mêmes ces coquillages en apnée, au large de Marseille. 

Legal imprint